La guerre des jours lointains

YOSHIMURA Akira / 吉村 昭 - La guerre des jours lointains - Traduit  du  japonais par Rose-marie Makino-Fayolle - Babel - 2007

1945. Japon. Démobilisé depuis quelques mois, l’officier Kiyohara Takuya apprend qu’il est recherché pour avoir participé à l’exécution de soldats américains. À partir de ce jour, Takuya « sait qu’il allait devoir fuir jusqu’à sa mort. » De Fukuoka à Osaka puis Kobe, sous un faux nom, Takuya traverse son pays anéanti par les bombardements. La famine menace 10 millions de personnes. La colère puis la peur l’accompagnent.

« Il sentait que la colère intérieure qu’il avait éprouvée à l’égard des largages répétés de bombes incendiaires américaines s’était progressivement atténuée, tandis que la frayeur seule grandissait de jour en jour. » (p 177)

2 ans plus tard, un matin, le patron de la petite fabrique de boites d’allumettes qui le cache et l’emploie le prévient que des policiers viennent l’arrêter ; Takuya ne s’enfuit pas.

« Il était décontenancé d’éprouver un sentiment proche de la lassitude. Une langueur incompréhensible avait envahi son corps….Il pensait que fuir était un aveu de faiblesse. Il sentait qu’il avait atteint la limite de ses forces. » (p 251)

Arrêté, jugé il fut condamné à la prison à vie mais fut libéré en 1957. Il refuse alors d’être considéré comme « victime de guerre ».

Sur YOSHIMURA Akira voir
https://lalitteraturejaponaise.home.blog/yoshimura-akira/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s