Les captifs du zoo

"Les captifs du zoo. Souvenirs d'une gardienne de jardin zoologique" de Vera Hegi, Éditions La Bibliothèque

Dans les années 1920, à Moscou, Émilie Wachst est gardienne au jardin zoologique. Plus tard, elle racontera ses souvenirs de gardienne de zoo à son mari, Henri Ellenberger, qui les transcrira car Émilie « ignorait souverainement les règles de grammaire et son orthographe était de pure poésie. » (p 180, postface de Michel Ellenberger, le fils).  
« La ferveur qui irrigue chaque récit, la tension dramatique qui les anime sont d’Émilie Ellenberger. La concison de la narration, l’élégance de la forme sont d’Henri Ellenberg. » (p 181). 

Vous pouvez lire ici https://tillybayardrichard.typepad.com/le_blogue_de_tilly/2019/03/lu-les-captifs-du-zoo-vera-hegi.html ce qu’écrit Tilly Bayard-Richard au sujet de de ce beau petit livre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s